Torréfaction au feu de bois

feu.JPG

Notre petit coin de Chartreuse est riche de balades en forêt, et tout ce bois nous a également donné envie de sourcer localement notre combustible !

Ainsi contrairement à la plupart des torréfactions qui se font au gaz, encouragés par l’exemple de grands orfèvres du café, et par notre gout pour le pain ou les pizzas cuits de la sorte, nous avons encore décidé de ne pas faire dans la simplicité en choisissant le feu de bois.

La différence cependant c'est que les arômes de bois ou de fumée ne se retrouvent pas dans ceux du café. L'importance du bois s'affirme plutôt dans la douceur qu'il apporte dans la chauffe : avec près de 15% d'humidité, le bois produit une vapeur qui se propage dans les conduites d'air et ralentit (et sublime) la phase de séchage.

C’est un moment très agréable que de lancer une petite flambée, de sentir l’odeur et d’entendre le crépitement du bois avant de sentir et d’entendre ceux du café !